World End Econimica [VN]

edited April 2015 in Jeux vidéo

Hello, tout le monde !

Aujourd'hui, on quitte l'univers du glauque et de la folie pour l'espace, la Lune, et la  ..... finance ?!

Eh bien, oui! Tous ces éléments se trouvent dans le visual novel World End Economica (WEE), sorti en 2011 au Japon, et, attendez ....., en 2013 en France. Pour une fois, nous n'avons pas été délaissé grâce à Kawa Soft.


Du blé et des actions

Concernant l'histoire, celle-ci prend place dans un futur où l'humanité a fini par coloniser la Lune. Un jeune garçon nommé Haru, né et élevé sur l'astre lunaire, a pour rêve d'aller là où nul autre être humain n'est encore jamais allé. Cependant, il a besoin d'un énorme capital, et quoi de mieux que de miser à la bourse, pour l'obtenir en peu de temps.

Vous l'aurez compris, WEE va nous parler d'argent, et on en attendait pas moins d'Isuna Hasekura, ce dernier ayant écrit la série de light novel Spice&Wolf, traitant lui aussi d'économie, mais dans une période plus moyenâgeuse.

On y retrouve donc des notions économiques tels que l'offre et la demande, ou encore la vente/achat à crédit d'action, tout ceci expliqué de façon à ce qu'un profane puisse comprendre et s'y intéresser. Au final, nous nous retrouvons plonger dans un monde où la moindre erreur peut coûter des millions, où les mathématiques prédisent l'avenir, et choisir avec ses tripes peut rapporter gros.


Argent, mais pas que ....

Bon d'accord, la bourse s'est sympa, mais cela devient nettement plus intéressant, lorsque l'on confronte tout ce "joyeux" univers avec l'humain et les sentiments. En effet, le monde qu'est la finance est un lieu où littéralement tout s'achète et se vend, alors pourquoi s'encombrer avec des choses qui ne rapporte rien.  On obtient alors ce clash prepétuel qui va nous habiter tout au long de l'histoire, jusqu'à atteindre le point de non-retour.

Enfin, on relevera aussi un important travail au niveau de la création de l'univers sur lequel se repose l'histoire. Les descriptions mais aussi les CG nous offrent quelques panoramiques assez sympa. Qui n'a jamais rêver de voir le ciel étoilé de la Lune ?


En conclusion, WEE est un bon petit roman de science fiction, terre à terre et réaliste que je recommandrai à tout ceux qui veulent commencer les VN. Compter une quinzaine d'heures pour boucler l'histoire sans choix ni H-scenes( oui, c'est possible).

Dernier point, WEE est une série de Visual Novel en 3 épisodes, et actuellement seulement le premier est arrivé sur le sol français. Il faudra donc être patient pour pouvoir lire la suite.

Sign In or Register to comment.